ICT États-Unis

1825 Jefferson Place, NW
Washington, DC 20036
États-Unis d'Amérique
Téléphone: +(1) 202-785-1515
Fax: (202) 785-434
info@savetibet.org

ICT Europe

Vijzelstraat 77
1017HG Amsterdam
Pays-BAs
Téléphone: +31 (0)20 3308265
Fax: +31 (0)20 3308266
icteurope@savetibet.nl

ICT Allemagne

Schonhauser Allee 163
10435 Berlin
Allemagne
Téléphone: +49 (0)30 27879086
Fax: +49 (0)30 27879087
info@savetibet.de

ICT Bruxelles

11, rue de la liniere
1060 Bruxelles
Belgique
Téléphone: +32 (0)2 609 44 10
Fax: +32 (0)2 609 44 32
ict-eu@savetibet.org

Communiqué de Presse :

(Photo/CTA/Namgyal Tsewang) DHARAMSHALA, 3 juin - Le Kalon Tripa Dr Lobsang Sangay entouré à sa droite de Lodi G. Gyari et à sa gauche de Kelsang Gyatlsen

La direction de l”Administration Centrale Tibétaine (TCA) réitère son engagement à la politique dite de la « voie médiane ». Le Kalon Tripa, Dr Lobsang Sangay, à la tête de l”Administration Centrale Tibétaine, accepte avec regrets les démissions des envoyés spéciaux de Sa Sainteté le Dalaï Lama, Mr Lodi G. Gyari et Mr Kelsang Gyaltsen.

Les démissions seront effectives le 1er juin 2012.


L”envoyé spécial, Lodi Gyari, assisté de Kelsang Gyaltsen, a dirigé l”équipe tibétaine dans une série de discussions de 9 rounds, débutée en 2002, avec les représentants du gouvernement chinois.

Le dernier round de discussion s”est déroulée il y a plus de deux ans, en janvier 2010.

Malgré le souhait de Mr Gyari de se retirer en avril 2011, le Kalon Tripa avait demandé aux deux envoyés de poursuivre leurs efforts avec leurs homologues chinois. Les envoyés se sont entretenus brièvement avec le Kalon Tripa, une douzaine de fois depuis mai 2011.

Lors de la réunion de la « task force » les 30 et 31 mai 2012, à Dharamsala, les envoyés ont fait part de Vous pouvez choisir l’Instant Play roulette casino et jouer directement dans votre navigateur Interent ou bien opter pour la version Download roulette casino, ou des jackpots plus importants ainsi que de nombreux plus vous attendent. leur grande frustration face au manque de réponse positive venant des Chinois et ont proposé leur démission au Kalon Tripa.

« Etant donné l”aggravation de la situation au Tibet depuis 2008, qui a débouché sur une vague d”immolations de Tibétains, nous nous sentons obligés de démissionner. De plus, le Front Uni n”a pas répondu positivement au Mémorandum sur une véritable autonomie pour le peuple tibétain, présenté en 2008 ni à sa Note en 2010 ».

L”un des interlocuteurs clé chinois dans le dialogue, a même préconisé l”abolition pure et simple du statut des minorités, comme spécifié dans la Constitution chinoise, ce qui semble par conséquent retirer la base même de l’autonomie. Dans ce contexte précis, « il est difficile de poursuivre un dialogue substantiel », affirment les deux envoyés dans leur lettre de démission.

« Je connais les deux envoyés spéciaux Lodi G. Gyari et Kelsang Gyaltsen depuis de nombreuses années. Ils ont travaillé avec acharnement, dans des circonstances difficiles, et ont fait preuve d”efforts sincères pour faire avancer le processus de dialogue et tenter de trouver une solution pacifique au problème du Tibet. Leur contribution ces dix dernières années à la tête de l”équipe tibétaine en charge des négociations a été précieuse. Le Kashag a bien l”intention de continuer à se tourner vers eux et solliciter leurs conseils éclairés dans le futur. Ils resteront des membres seniors de l”équipe dite de la Task Force » dit le Kalon Tripa, Dr Lobsang Sangay.

Le Kashag insiste auprès de Pékin pour qu”il accepte l’approche de la « voie médiane » qui propose une autonomie véritable pour les Tibétains, au sein même de la République Populaire de Chine (PRC) et dans le cadre de sa Constitution. C”est une proposition “win-win” qui va contribuer efficacement à l”unité, la stabilité, à l’harmonie de la République Populaire de Chine et à son développement pacifique dans le monde.

La Task force tibétaine sur les négociations sera élargie et se réunira de nouveau en décembre 2012, pour aborder la transition politique chinoise, avec le souhait sincère de poursuivre un véritable dialogue avec les nouveaux dirigeants afin de trouver une solution pacifique au problème du Tibet.

Les dirigeants Tibétains restent fermement engagés dans la voie de la non violence et de « la voie médiane » et restent fermement convaincus que le dialogue est la seule manière de résoudre la question du Tibet.

Ils considèrent également que la substance prime sur le processus et réaffirment leur disponibilité à s’engager dans un dialogue significatif et constructif à tout moment et en tout lieu.

Le Kashag.
Le 3 Juin 2012.


Share/Save/Bookmark

Témoignage d'un moine tibétain arrêté en Chine


Nouvelobs

Robert Badinter présente le Dalaï Lama à Bercy le 7 juin 2009

Get the Flash Player to see this player.
www.dalailama-paris2009.fr
Site du Gouvernement tibétain en exil Le site du bureau du Dalaï Lama Blog où la dissidente tibétaine Woeser publie ses articles Site d'information sur le Tibet Centre tibétain pour la Démocratie et les Droits de l'Homme